UA-176755554-1
 
Rechercher
  • lavitrinedepotvent

Histoire de la chaussure : 3

Introduction

Ce fut une époque glorieuse pour les pieds des femmes. La mode laissait voir de plus en plus les jambes. Dans les années 1920 la mode était aux chaussures à petits talons pour la danse. Pour la première fois peut-être, l'obsession pour les chaussures fut associée à des modes lancées par les stars du moment.


1920-1939

-Les chaussures assurent le show-1920

Caractérisées par leur optimisme, leur insolence et leur exubérance, les années 1920 marquèrent le début de l'époque dites moderne. Les jupes courtes et plissées firent leur apparition. Ces vêtements plus courts donnèrent une visibilité plus immédiate au souliers. Un impératif: Faire en sortes que vêtement et souliers soient parfaitement en harmonie! Le cuir fit un retour remarqué avec la fin des rationnements. Mais les chaussures en tissus restaient très en vogue.



-Marcher comme une égyptienne- 1922

Ce fut l'année de découverte de la tombe de Toutankhamon. Une découverte capitale pour la mode. Ainsi, les chaussures tendances présentaient des formes et des décors évoquant cette riche et exotique civilisation. Les créateurs ornèrent les modèles les plus répandus d'or, de cuirs brillants, de tissus aux couleurs vives. Les talons eux aussi pouvaient être ornés de décors remarquables.



-Le Charleston- 1923

Qui dit charleston dit chaussures fermées à talons avec quelques centimètres en moins.

Cette danse très athlétique et suggestive nécessitait des chaussures tenant bien au pied. Les talons réduits entre 2,5 et 4 cm devinrent donc à la mode pour les femmes.



-L'élégance art déco- 1927

L'art déco influence tous les arts, de l'architecture à l'ameublement, en passant par les bijoux et les vêtements. Ce style qui naquit après la seconde guerre mondiale, s'ancra dans le monde des arts visuels, optant pour l'abstraction, la distorsion, des formes épurées et géométriques, et des couleurs fortement contrastées.



C'est à cette période que Coco Chanel trouva son public. La jeune modiste proposa des vêtements faciles à porter dont les alliances chromatiques évoquaient celles des arts déco. Les chaussures constituaient une composante indispensable de cet ensemble. Les modèles bicolores devinrent des souliers confortables, à talons plats, pouvant être portés avec des jupes courtes ou des pantalons. Celles-ci surent attirer l'attention comme ne l'avaient jamais fait des chaussures confortables. Les femmes apparaissaient soudain sûres d'elles mêmes et tout semblait possible.


-Plus de tissus moins de cuir- 1930

La grande dépression ne se fit sentir réellement qu'à partir de 1930. Comme il est normal en temps de crise, il n'y eu pas de style dominant cette année là. Les films, où les actrices arboraient des robes de soirées, permettaient d'admirer d'élégantes chaussure. Des comédies musicales donnaient la possibilité d'oublier momentanément la réalité en s'offrant un spectacle aux costumes sublimes.



-La ruée vers l'or-1936

Jesse Owens remporta quatre médailles d'or aux jeux olympiques de Berlin avec des chaussures de sport crées pour lui par Adolf (surnommé Adi) et Rudolf Dassler. La compétition faisait rage au sein de la famille Dassler, et en 1948, las de rester dans l'ombre, Rudlof quitta la firme familiale pour créer Puma. C'est alors que Ai Dassler rebaptisa sa compagnie ADIDAS.


"Je rêve de créer la meilleure chaussure possible pour chaque sport". Adi Dassler



-Les chaussures rouges-1939

Judy Garland triomphait dans le Magicien d'Oz et ses souliers couleur rubis devinrent célèbres dans le monde entier. Les chaussures rouges ont de tout temps exercé une aura particulière. il faut savoir que la teinture rouge fut longtemps très onéreuse et donc réservée à une élite. Le rouge symbolise le sang, la passion, le feu mais surtout, plus qu'aucune autre couleur, il attire le regard.



3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Histoire de la chaussure:6

Introduction Les chaussures de sport Nike, Adidas et les Docs Martens étaient à la mode. Le grunge remit les converses au gout du jour et les plateformes firent leur come-back. L'important la marque!