UA-176755554-1
 
Rechercher
  • lavitrinedepotvent

Histoire de la chaussure: 5

Introduction

Au début des années 1960, les femmes portaient les talons plats et massifs de leurs idoles, Jackie Kennedy et Audrey Hepburn. Ces souliers furent bientôt suivis de bottes vernies et zippées, et de modèles branchés, mais il fallut attendre la décennie suivante pour voir apparaître les chaussures à plate-forme exubérantes des stars du rock et de la danse.


1960-1979: Les années fantaisistes

Jackie Kennedy-1962

Alors que des millions de gens pleurent la mort de Marylin Monroe, Jackie Kennedy, la splendide épouse du président, éblouit le monde par son élégance.



La mode changea subtilement. Bas et collants sans jarretelles avait fait leur apparition, ouvrant ainsi la voie à une mode de plus en plus courte. Les talons aiguilles de la fin des années 50 côtoyèrent des talons plus modestes, sexy, fins et pratiques.


Plastique à gogo-1966

Les bottes étaient à la mode comme le tube de Nancy Sinatra These Boots Are Made for Walkin', et souvent portées avec le vêtement emblématique de cette décennie, la minijupe.

Au milieu des années 60, les bottes faisaient fureur. Portées avec des minijupes, elles étaient très sexy. Talons larges et bas remplaçaient alors le talon aiguille des chaussures de la décennie précédente.


En 1964 André Courrèges créa des bottines en plastique blanc. Deux ans plus tard ces bottines remontèrent jusqu'aux genoux et le plastique fut remplacé par du cuir blanc. Baptisées go-go boots, en référence à une danse alors très populaire.



Tout droit venues de l'espace-1967

Dans un contexte de conquête de l'espace, les modes qui s'en inspirent connaissent u véritable triomphe. Blouses et caftans sont associés à des bottes étincelantes.

Des mélanges de vinyles, des polyesters et des tissus ajustés, tous extensibles et brillants, étaient omniprésents dans la grande majorité des collections avec une prédilection marquée pour les bottes ajustées.



Les talons au sommet-1972

Les chanteurs de glam rock juchés sur d'immense souliers et des bottes à plateforme de 15 cm, repoussaient les conventions de leur époque jusqu'à leur ultime limite.

Les chaussures à plateforme avaient été créées biend es siècles avant de constituer une référence de la mode au début des années 1970. Plus la semelle s'élevait, plus voyante et massive elle apparaissait, mieux c'était.



Les doc martens-1976

Cette année marqua la diffusion du mouvement punk. Opposés à l'ordre établi, adoptant une apparence choquante et amateurs de musiques aux sons saturés, les punks divisèrent le pays.

Les docs martens furent conçues à l'origines pour des raisons orthopédiques pendant la seconde guerre mondiale. En 1960 elle est commercialisé pour les dockers, puis se retrouve en 1970 au pieds des punks. La doc Martens devint un emblême, une icône, un moyen d'exprimer son identité.



La fièvre du samedi soir-1977

Les chorégraphies dansées sur un air des Bee Gees par un John Travolta tpout de blanc vêtu suscitèrent une ruée de la jeunesse du monde entier dans les discothèques.

La mode disco se développa à partir des années 75, mais après la sortie du fil la fièvre du samedi soir, les chaussures choisies pour sortir en discothèque étaient une version glamour de la plateforme.



La chaussure élevée au rang d'art-1979

Grâce à plusieurs expositions majeures, des chaussures de tous genres obtinrent cette année-là une reconnaissance artistique.



3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Histoire de la chaussure:6

Introduction Les chaussures de sport Nike, Adidas et les Docs Martens étaient à la mode. Le grunge remit les converses au gout du jour et les plateformes firent leur come-back. L'important la marque!